Crédit d’impôt chaudière : prix et conditions pour l’achat d’une chaudière

Le choix d’une chaudière est vraiment primordial si l’on décide d’en choisir un comme système de chauffage. Outre le budget, certains points sont à tenir compte pour réussir le choix de chaudière.

Eh oui, on parle d’investissement, car la chaudière permet d’économiser de l’énergie. Selon le type de chaudière et le type de combustible, le prix de la chaudière varie. Si le combustible utilisé est le gaz de la ville, la chaudière coûtera entre 1500 et 6000 euros. La chaudière à gaz propane, quant à elle, nécessite au début 2000 à 7000 euros. Pour ceux qui optent pour la chaudière au fuel, ils feraient mieux de réserver un budget entre 3000 et 8000 euros, mais ainsi que 1000 euros pour le prix de la cuve. La chaudière à bois, en ce qui la concerne, coûte 2000 à 18000 euros, mais un crédit d’impôt de 22% est accordé à ses utilisateurs. Et ceux qui décident de miser dans la chaudière électrique doivent débourser 1000 à 6000 euros.

Dans le cas où le choix de chaudières innovantes est fait, sachez que la chaudière à condensation ne vaut qu’entre 3000 et 5000 euros alors qu’elle permet de faire une économie de 20 à 30%. La chaudière basse température et la chaudière gaz pulsatoire coûtent pareillement que la chaudière à condensation, mais les économies qu’elles garantissent sont différentes. Si la chaudière basse température permet de faire une économie d’énergie à 15%, la chaudière à gaz pulsatoire est plus économique avec un taux variant de 22 à 36%. Aussi, l’achat d’une chaudière micro-cogénération est intéressant. Son prix ne peut pas être à la portée de tous les foyers, toutefois, elle donne en plus du chauffage, de l’électricité. 50 à 80% des besoins en électricité d’un foyer peuvent être couverts par cet équipement.

Comment estimer de manière correcte la température d’une chaudière afin de mieux alléger les factures ?Pour plus d’économie et pour plus de confort dans le lieu d’habitation, il est important de savoir calculer la puissance d’une chaudière afin de pouvoir réguler la température qu’elle procure dans la maison.

Estimation de la puissance de l’appareil

Pour que la chaudière apporte une température ambiante dans le lieu d’habitation, il est primordial de savoir estimer sa puissance. En cas de faible puissance, la chaudière consomme plus d’énergie, ce qui élèvera de manière colossale la facture. Le débit d’eau chaude risque également de faiblir. Pour remédier à un problème de ce genre, il est conseillé de recourir au service d’un professionnel comme un installateur agréé ou le SAV. Une chaudière puissante s’achète à un coût assez élevé.

Il est à noter que la surface de la maison est un élément important qui influence dans le choix d’une chaudière. Pour un appartement de moins de 100m², une chaudière de 12 à 20kW de puissance est suffisante pour chauffer la maison. Et dans le cas où l’on désire bénéficier d’eau chaude sanitaire, la puissance requise varie entre 23 et 28kW. Pour un appartement de plus de 100m², il faut une chaudière dotée d’une puissance variant entre 18 et 25kW et entre 25 et 35kW pour avoir accès à l’eau chaude sanitaire. Et pour la maison de plus de 100m², la puissance de l’appareil doit excéder les 20kW.

Deux méthodes sont disponibles pour estimer la puissance d’une chaudière. En premier lieu, on peut additionner les puissances de chaque radiateur de la maison joint à la chaudière, puis de majorer le chiffre obtenu de 20%. Cette méthode permet surtout d’estimer la perte de chaleur. Mais la seconde méthode qui consiste à prendre en compte les besoins de la maison en termes de chauffage s’avère être la plus adéquate.

Le coût des chaudières électriques, à gaz de ville, propane, bois et fioul

Le prix d’une chaudière peut varier selon son modèle et son type. Le combustible utilisé par la chaudière peut aussi être un élément déterminatif pour son prix.

Fourchette de prix

D’abord pour le prix d’une chaudière électrique, il faut compter entre 1 000 et 6 000 euros. Ce n’est que l’investissement initial, mais pour l’abonnement, le service d’entretien et maintenance régulier, il faut prévoir entre 1500 à 6500 euros. Si le choix s’oriente vers la chaudière à gaz de ville, il faut également compter à partir de 1500 à 6000 euros. Pourtant, celle-ci est plus économique que celle précédente, car le coût d’abonnement et de maintenance n’est que de 1000 à 1200 euros. La chaudière à gaz propane, quant à elle, coûte environ 2000 à 7000 euros. Pour le coût annuel, il faut compter entre 1800 et 2100 euros. Une chaudière à fioul est accessible à partir de 3 000 à 8000 euros, il faut aussi prévoir le prix de la cuve à 1000 euros. Pour la maintenance et l’abonnement, il faut envisager de dépenser entre 1600 et 1800 euros. Enfin, il y a la chaudière à bois dont le prix varie entre 2000 et 18000 euros, elle assure un très bon niveau de rendement, car l’abonnement et l’entretien ne coûtent que 900 à 1200€.

Les modèles récents

Parmi les chaudières innovantes, il y a celle à condensation, elle demande un investissement initial de 300 à 5000 euros. Elle permet un bon niveau de rendement d’ordre de 20 à 30%. La chaudière à gaz pulsatoire coûte entre 3000 à 5000 euros. La chaudière basse température est accessible avec un prix de 3000 à 5000 euros. La chaudière cogénération s’achète avec 10000 à 20000 euros.

Crédit d’impôt pour les chaudières

En vue d’encourager les gens à réduire leur consommation d’énergie, l’État accorde un crédit d’impôt à certains types de chaudière utilisant de l’énergie renouvelable ou à faible consommation.

Principe

Bien que la chaudière ait été achetée auprès d’un spécialiste et installée par ce dernier, le crédit d’impôt ne s’applique que sur son prix. L’installation ainsi que la main-d’œuvre sont ainsi à la charge des propriétaires. Si l’acheteur paie des impôts, le crédit d’impôt sera déduit de ce qu’il doit verser l’année prochaine. Par contre, s’il ne paie pas des impôts, le Trésor Public lui enverra par chèque le montant du crédit. Si le prix de la chaudière dépasse le montant total de ses impôts, il recevra par chèque la différence.

Conditions

Propriétaires et locataires peuvent bénéficier tous deux d’un crédit d’impôt pour l’achat d’une chaudière. Il faut tout simplement rappeler que le crédit n’est alloué que pour les résidences principales. Que votre projet soit une rénovation ou construction, vous pouvez toujours tirer profit d’un crédit d’impôt. Afin de l’obtenir, il faut emmener les factures du matériel.

Pourcentage

Le montant du crédit d’impôt varie en fonction du type de chaudière, il peut être compris entre 13 et 36% du prix du matériel. Une chaudière à condensation bénéficie d’un crédit d’impôt de 13%. À une chaudière à bois est alloué un crédit d’impôt de 36% pour un travail de rénovation et 22% pour une pose neuve. Le plafond du crédit est limité à 8000 euros pour une personne seule. Pour le cas d’un couple avec des enfants à charge, il faut compter 16000 euros à additionner avec 500 euros par enfant. Depuis le 1er janvier, en achetant une chaudière à basse température, on peut également bénéficier d’un crédit d’impôt.

Tags:
0 shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *