Tout ce qu’il faut savoir sur les chaudières économies d’énergie ENR

Chaque consommateur désire alléger leur facture en énergie de chauffage, mais ne sait pas quelle solution choisir. À noter que quelques bons gestes pourraient apporter d’excellents résultats.

La première solution pour éviter la hausse des factures en énergie de chauffage est d’éviter le gaspillage. En effet, en cas d’absence, il est fortement indiqué de baisser la température au lieu de stopper l’appareil de chauffage. La maison restera dans ce cas chaude, ce qui évite à l’appareil de consommer une forte quantité d’énergie à votre retour. Dans le cas où l’absence dure plus de 48 heures, opter pour la position « hors gel » est la meilleure solution. Mais certains émetteurs ne possèdent pas cette fonctionnalité. Aussi, il suffit de garder la température entre 8 et 12 degrés.

Durant la nuit, il faut faire en sorte de bien sauvegarder la chaleur de la maison en fermant les rideaux, les volets et les persiennes. Il faut également veille à ce qu’aucun objet n’obstrue les radiateurs. Et pendant la saison hivernale, il est indiqué de toujours aérer chaque pièce de la maison en ouvrant quelques minutes les fenêtres.

En ce qui concerne la température de chaque pièce de la maison, on n’est pas obligé de les chauffer à 22°C. En effet, la température maximale ne devrait pas dépasser les 19°C si l’on désire économiser de l’énergie. Et c’est dans ce cadre que l’installation d’un thermostat est très indiquée, car c’est un outil qui pourrait réguler efficacement la température de la maison.
Mais les consommateurs peuvent également faire quelques investissements en innovant complètement la chaudière de la maison. En effet, opter pour les modèles plus économiques et plus écologiques comme la chaudière à bois ou la pompe à chaleur est une meilleure alternative. Voici les différents types de chaudières sur le marché :

>>> Chaudière basse température

Une chaudière basse température assure une bonne économie d’énergie. Ces quelques informations sont pour vous si vous comptez installer ce type de chaudière.

La chaudière basse température et l’économie d’énergie
Une chaudière basse température permet une bonne qualité de chauffage. Comme son nom l’indique « basse température », elle assure une bonne économie d’énergie d’ordre de 15 à 20%. Pour éviter la hausse des factures d’électricité, cette chaudière est l’idéal comme choix. Ce type de chaudière marche avec des radiateurs à basse température. Ces radiateurs ne sont pas comme les radiateurs traditionnels du fait qu’ils sont plus volumineux, ils ont été spécialement conçus pour s’agencer avec ce type de chaudière. À part les radiateurs, la chaudière basse température est également adaptée à un plancher chauffant. Depuis le 1er janvier 2009, il est mentionné qu’en installant une chaudière basse température, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt.

Autres informations essentielles sur la chaudière basse température
Pour assurer un bon rendement, il est mieux d’accorder une chaudière basse température avec un plancher ou radiateur à basse température également. Dans un projet de construction, vous pouvez parfaitement orienter votre choix vers l’un ou l’autre de ces deux dispositifs, car l’effet sera le même, la chauffe est toujours d’excellente qualité. Il faut souligner que vous ne pouvez pas vous attendre à un bon rendement au cas où vous auriez déjà en place des radiateurs à haute température. La chaudière basse température est une très bonne option, pourtant si vous avez déjà des radiateurs ou des planchers non adaptés, vous pouvez passer aux autres options aussi intéressantes, comme la chaudière à condensation pour obtenir plus de rendement.

>>> Chaudière à condensation

Étant le dernier modèle de chaudières et ayant connu beaucoup de succès sur le marché, la chaudière à condensation est la préférée de tous. En effet, elle fonctionne de manière économique et permet de respecter l’environnement par son caractère écologique.

Mécanisme de la chaudière à condensation
La chaudière à condensation s’adapte au bois, au fuel et au gaz. Elle fonctionne de même manière que les autres chaudières sauf qu’elle n’évacue directement pas la vapeur d’eau. Avec la chaudière à condensation donc, la vapeur d’eau est d’abord récupérée puis réutilisée pour chauffer de l’eau. Concernant le chauffage de l’eau, la vapeur d’eau transmet sa chaleur à l’eau, ce qui permet à la chaudière d’arrêter en un moment sa mission, le réchauffement. Refroidie, la vapeur d’eau se condense et sera dirigée vers les eaux usées. Pour tirer le plus de profit de la chaudière à condensation, son association avec un plancher chauffant ou des radiateurs « chaleur douce » est recommandée.

Coût d’une chaudière à condensation
La chaudière à condensation coûte un peu cher par rapport aux autres chaudières, mais c’est un investissement intéressant si on sait profiter d’elle. Le prix de cet équipement est de 3 000 euros à 5 000 euros. Quant à son installation, la détermination de son coût nécessite encore une demande de devis. Suivez les liens que nous vous présentons.
À tous ceux qui optent pour la chaudière à condensation est accordée une aide financière plus précisément un crédit d’impôt de 13%. Au cours de l’utilisation d’une chaudière à condensation, vous pourrez bénéficier d’une économie de 20 à 30%. En outre, vous aurez la conscience tranquille, car vous n’endommagerez pas l’environnement. En effet, cet équipement de chauffage n’exige pas beaucoup de combustible et dégage moins de gaz nuisant à l’environnement.

>>> Chaudière pulsatoire

Il est certain que le budget de certains ménages est quelque peu restreint. Aussi, pour alléger leur charge au niveau du paiement des factures, il est recommandé d’opter pour les chaudières économies d’énergie comme la chaudière pulsatoire.

Mode de fonctionnement d’une chaudière pulsatoire
La chaudière pulsatoire fonctionne grâce à l’énergie produite par le gaz. Ce qui la diffère de la chaudière à gaz, c’est qu’elle n’est pas munie de brûleur à gaz. Aussi, elle est plus facile à manipuler. Cet appareil est en effet muni d’une chambre de combustion et peut se mettre en marche à l’aide de micro-combustion générée par le mélange de l’air et du gaz dans la chambre de combustion. La chaleur produite par les gaz de combustion se dégage à une température de 50°C. Ainsi, l’appareil peut conserver plus d’énergie qu’une simple chaudière à gaz. Et au niveau du prix de la chaudière pulsatoire, elle est à acquérir à un tarif variant entre 3 000 et 5 000€.

Les divers avantages d’une chaudière pulsatoire
Son atout majeur se repose sur le fait qu’elle économise 25 à 40% de gaz que la chaudière à gaz traditionnelle. De plus, la chaudière pulsatoire est munie d’un rendement assez élevé, ce qui est vraiment très économique. Comparé aux autres types de chaudière, cet appareil offre plusieurs profits aux consommateurs. Outre sa qualité d’économie d’énergie, la chaudière pulsatoire est également très économique, car elle ne dégage que d’infimes quantités de gaz carbonique. Elle est aussi très pratique puisqu’elle peut tout à fait fonctionner avec un simple tube en PVC. Et elle n’a pas besoin de l’installation d’une cheminée, ce qui pourrait engendrer d’énormes travaux d’aménagements et de grands investissements. Il est à noter que la chaudière pulsatoire est capable de produire de l’énergie suffisante pour alimenter les radiateurs et aussi de l’eau chaude sanitaire.

>>> Chaudière cogénération

La chaudière cogénération ou électrogène est un système de chauffage de haute performance. À part la chauffe, elle permet d’obtenir de l’eau chaude et de l’électricité.

Principe de marche
La chaudière cogénération est de type à condensation, il marche au fioul, au bois et au gaz. Cette chaudière est munie d’un moteur qui a pour fonction de générer une énergie mécanique engendrant ensuite de l’électricité. Afin d’assurer le chauffage et l’eau chaude sanitaire, le système rassemble l’énergie thermique qui s’échappe lors de la conception de l’électricité. Cette dernière peut être utilisée pour faire fonctionner tous les appareils électriques de la maison. Il est même possible de vendre l’excédent au fournisseur d’énergie local. À savoir que la chaudière cogénération est disponible en modèle mural et au sol. Elle peut assurer le fonctionnement d’un plancher chauffant ou des radiateurs.

Les points forts de la chaudière cogénération
La chaudière cogénération présente un bon nombre d’avantages. Le plus important est le fait qu’elle peut couvrir une grande partie des besoins en électricité. En cas d’interruption du courant, la chaudière peut assurer l’approvisionnement en électricité de l’habitat. Par rapport aux chaudières classiques, la chaudière cogénération présente un bon niveau de rendement. À part cela, il n’est pas difficile à entretenir. Pour l’environnement, son émission de CO² est minime. Cependant, l’installation de ce type de chaudière est assez compliquée, il faut donc pour cela faire appel à un professionnel.

Connaître le prix
Le prix d’une chaudière cogénération est beaucoup plus onéreux que celui du type classique. Il faut compter environ 10 000 à 20 000 euros pour en acquérir. Heureusement que ce type de chaudière est éligible à un crédit d’impôt.

Tags:
0 shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *